L’assemblage des quartiers

Deuxième étape de la fabrication

Le processus d’assemblage est divisé en deux parties distinctes. On sépare les pièces destinées aux selles monoquartiers des pièces pour les selles double quartiers. L’assemblage est très différent pour ces deux types de selles.

Selle double quartiers

L’artisan trace à la main la position des taquets sur les faux quartiers. Ils changent selon le type de la selle et les mesures du cavalier. Une fois fixés, les taquets sont recouverts d’une pièce de cuir qui est cousue, puis dégarnie. Dégarnir une pièce de cuir consiste à en retirer l’excédent une fois qu’elle est positionnée et fixée. La mousse à mémoire de forme des avances est recouverte de cuir souple. Les logos Antarès sont associés à la couleur choisie par le client et surpiqués. Les renforts grainés, qui protègent les coutures de bas de quartier, les trapèzes et les bourrelets sont cousus et surpiqués. Les pièces sont ensuite assemblées avec une couture à l’intérieur du cuir. Cachée dans une rainette, elle est ainsi plus solide. L’artisan associe deux quartiers avec deux faux quartiers, un trapèze, un bourrelet avant et un bourrelet arrière. Chaque paire va passer 5 fois à la machine à coudre avant que son assemblage ne soit terminé.

Selle monoquartier

Toutes les pièces des mono quartiers doivent être montées sur la même semelle, la même surface. L’artisan positionne taquets et mousses, qui permettent de moduler l’épaisseur. Il place ensuite la doublure de cuir, puis passe à la machine à coudre. Les bords sont poncés et teints pour avoir une finition propre. Les quartiers sont marqués du logo Antarès avec la machine à chaud. Ils sont assemblés par paire avec le trapèze et les bourrelets.