Julien Goachet a terminé dix-neuvième des championnats du monde de Samorin avec Amelia du Cayrou, décrochant la médaille d‘argent avec l’équipe de France.

« En quinze ans de carrière, Julien Goachet s’est forgé la stature d’un grand de l’endurance. Le 16 septembre à Samorin, ce Breton de trente-sept ans s’est classé dix-neuvième de ses premiers championnats du monde avec Amelia du Cayrou, participant à la médaille d’argent de l’équipe de France. Du finistère à la Slovaquie en passant par Dubaï, il brille comme un cavalier, mais aussi comme entraîneur avisé chez qui sont passés quatre des chevaux classés dans le top vingt de ces mondiaux.Portrait. » Pierre Jambou